5 conseils pour gérer la relance de factures impayées

Seulement 40 % des entreprises en France payent à temps leur dette. Environ 10 % demandent un prolongement de délai, et le reste règle leur facture qu’après un certain moment. En effet, les impayés et les retards de paiement sont de plus en plus courants dans les sociétés hexagonales. Pour réduire la casse lors des relances de factures impayées, il existe des techniques particulières à adopter.

Gérer efficacement les relances

Pour la relance de factures impayées, la meilleure façon de gérer un client difficile est d’abord d’insister auprès de celui-ci. L’objectif n’est en aucun cas de le harceler, mais plutôt de l’encercler. C’est-à-dire demander l’aide d’un ou plusieurs collègues en bons termes avec ce mauvais client pour une sollicitation à l’amiable. Le responsable du recouvrement, de son côté, poursuit ses e-mails de relance. Si cette option n’apporte pas ses fruits, il faut passer à l’étape supérieure. Le directeur de l’entreprise doit également intervenir pour éviter que la trésorerie en prenne un bon coup. Autrement, si une action posée n’est pas adoptée rapidement, le client continuera à faire la sourde oreille.

Envoyer des lettres recommandées

Après plusieurs mois de relance de factures impayées, il est temps de songer à la lettre de mise en demeure. Il s’agit d’un avis à envoyer au mauvais payeur. Dans cette lettre recommandée, il est possible de mentionner l’option de recourir à une injonction de payer. Mais uniquement, si le créancier ne fait aucune action au bout de huit jours. Elle contient généralement les différents encours de la société engagée et le résumé de toutes les relances entreprises avec leur date exacte. L’organisation d’un suivi régulier est aussi une solution pour réagir dans les temps. De cette manière, la trésorerie n’en souffrira pas autant. Il est alors intéressant de mettre en place des suivis comptables par semaine et ainsi être réglé dans les meilleurs délais.

Demander une injonction de payer

L’injonction de payer doit être prise qu’en dernier recours. Il est possible d’effectuer cette démarche directement en ligne. Dans ce cas, il faut prévoir des frais de greffe et d’huissier. En conséquence, le débiteur disposera d’un délai d’un mois pour payer ses dettes. Une autre option qui peut faire l’affaire également est de faire appel à une entreprise de recouvrement pour réaliser la relance de factures impayées. De cette façon, il ne sera pas nécessaire d’entamer des procédures judiciaires : l’objectif principal étant de ne pas en arriver là. Ces sociétés spécialisées relancent les créanciers par l’intermédiaire d’appels téléphoniques ou de lettres recommandées. Bien qu’un investissement soit requis dans ce cas, ces professionnels en recouvrement feront ce qu’il faut pour obtenir les paiements de la part du créancier. Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais lâcher l’affaire.

Les 10 logiciels de gestion de paie à connaître
Quels sont les meilleurs logiciels de prise de rendez-vous en ligne ?